Actus Santé

Impact of vaccination on the COVID-19 pandemic: Evidence from U.S. states

Governments worldwide are implementing mass vaccination programs in an effort to end the novel coronavirus (COVID-19) pandemic. Although the approved vaccines exhibited high efficacies in randomized controlled trials, their population effectiveness in the real world remains less clear, thus casting uncertainty over the prospects for herd immunity. In this study, we evaluated the effectiveness of the COVID-19 vaccination program and predicted the path to herd immunity in the U.S. Using data from 12 October 2020 to 7 March 2021, we estimated that vaccination reduced the total number of new cases by 4.4 million (from 33.0 to 28.6 million), prevented approximately 0.12 million hospitalizations (from 0.89 to 0.78 million), and decreased the population infection rate by 1.34 percentage points (from 10.10% to 8.76%). We then built a Susceptible-Infected-Recovered (SIR) model with vaccination to predict herd immunity. Our model predicts that if the average vaccination pace between January and early March 2021 (2.08 doses per 100 people per week) is maintained, the U.S. can achieve herd immunity by the last week of July 2021, with a cumulative vaccination coverage of 60.2%. Herd immunity could be achieved earlier with a faster vaccination pace, lower vaccine hesitancy, or higher vaccine effectiveness. These findings improve our understanding of the impact of COVID-19 vaccines and can inform future public health policies regarding vaccination, especially in countries with ongoing vaccination programs.
Catégories: Actus Santé

Europe's Digital Decade: Commission launches consultation and discussion on EU digital principles

EU Newsroom - Research and innovation - il y a 19 heures 48 min

European Commission Press release Brussels, 12 May 2021 Today, as a follow-up to its Digital Decade Communication of 9 March, the Commission is launching a public consultation on the formulation of a set of principles to promote and uphold EU values in the digital space.

Catégories: Actus Santé

European Green Deal: Commission aims for zero pollution in air, water and soil

EU Newsroom - Research and innovation - il y a 19 heures 48 min

European Commission Press release Brussels, 12 May 2021 Today, the European Commission adopted the EU Action Plan: “Towards Zero Pollution for Air, Water and Soil” – a key deliverable of the European Green Deal and the main topic of this year's EU Green Week.

Catégories: Actus Santé

Factsheet - Commission aims for zero pollution in air, water and soil

EU Newsroom - Research and innovation - il y a 19 heures 48 min

European Commission Factsheet Brussels, 12 May 2021 Factsheet - Commission aims for zero pollution in air, water and soil
Commission aims for zero pollution in air, water and soil

Catégories: Actus Santé

Questions and Answers on Zero Pollution Action Plan

EU Newsroom - Research and innovation - il y a 19 heures 48 min

European Commission Questions and answers Brussels, 12 May 2021 Questions and Answers on Zero Pollution Action Plan

Catégories: Actus Santé

Europe's Digital Decade: Commission launches consultation and discussion on EU digital principles

European Commission Press release Brussels, 12 May 2021 Today, as a follow-up to its Digital Decade Communication of 9 March, the Commission is launching a public consultation on the formulation of a set of principles to promote and uphold EU values in the digital space.

Catégories: Actus Santé

Can humans withstand long spaceflights?

CNRS News - mar, 11/05/2021 - 22:07
Space travel, an old human dream, is still no pleasure cruise. It involves major physiological and psychological challenges that researchers are working hard to take up.
Catégories: Actus Santé

Vaccination contre la Covid en France : au 11 mai 2021, près de 26 800 000 injections ont été réalisées


1. Données de vaccination du jour et cumulées

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 18 505 785 personnes ont reçu au moins une injection (soit 27,6 % de la population totale et 35,2 % de la population majeure) et 8 243 215 personnes ont reçu deux injections (soit 12,3 % de la population totale et 15,7 % de la population majeure)[1].

[1]. Données provisoires en attente de consolidation

2. Quels sont les publics prioritaires ?

- Les personnes âgées de 50 ans et plus – hors professionnels ci-dessous ( 25,9 millions de personnes) ;
- Les professionnels de santé et intervenants d'établissements de santé ou médico-sociaux ( 2,5 millions de personnes) ;
- Les pompiers et aides à domicile au service de personnes handicapées ou âgées ( 0,6 million de personnes) ;
- Les personnes âgées de 18 à 49 ans inclus qui présentent des comorbidités* ( 4,0 millions de personnes) ;
- Les personnes vulnérables à très haut risque de formes graves telles que mentionnées par le conseil d'orientation de la stratégie vaccinale* à partir de 16 ans ( 0,8 million de personnes) ;
- Les personnes handicapées vulnérables hébergées en maisons d'accueil spécialisées, en foyers d'accueil médicalisés, en foyers pour personnes handicapées non médicalisés, ainsi que les personnes hébergées dans les établissements médico sociaux spécifiques. (< 0,1 million de personnes) ;
- Les femmes enceintes à partir du 2e trimestre ( 0,6 million de personnes) ;
- Les proches à partir de 16 ans (à savoir les personnes vivant sous le même toit ou apportant une aide dans la vie quotidienne) de personnes, adulte ou enfant, immunodéprimées ( 0,7 million de personnes).

* listes disponibles sur solidarites-sante.gouv.fr/vaccin-covid-19

3. Comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner ?

Pour rappel, la prise de rendez-vous est possible :
- Via le site internet https://www.sante.fr/ ;
- Chez un pharmacien, un médecin de ville (médecin généraliste, médecin spécialiste, ou médecin du travail) ou une infirmière pour les publics éligibles au vaccin AstraZeneca ;
- Via les dispositifs locaux mis à disposition pour aider à la prise de rendez-vous ;
- En cas de difficulté, via le numéro vert national (0 800 009 110) qui permet d'être redirigé vers le standard téléphonique d'un centre ou d'obtenir un accompagnement à la prise de rendez-vous.
Afin d'accompagner spécifiquement les personnes de 75 ans et plus souhaitant être vaccinées et
n'ayant pas encore pu prendre rendez-vous, différents dispositifs nationaux d'aller-vers sont
désormais déployés :
- Une campagne d'appels sortants de l'Assurance maladie à destination des personnes de plus de 75 ans qui ne sont pas encore vaccinées ;
- Un numéro coupe-file dédié : depuis le 31/03, ce numéro est indiqué dans un SMS envoyé par l'Assurance maladie aux personnes de 75 ans et plus non vaccinées.

Aussi, pour faciliter la vaccination de certains professionnels considérés comme plus exposés au virus, des créneaux dédiés pour les plus de 55 ans ont été ouverts dans plusieurs centres du territoire national.

Liste des professionnels de 55 ans et plus pouvant bénéficier de ces créneaux de vaccination dédiés.

Sur déclaration de leur(s) comorbidité(s), les personnes âgées de 18 à 54 ans présentant une ou plusieurs comorbidités peuvent prendre rendez-vous en centre de vaccination selon les modalités habituelles déjà en vigueur pour les personnes âgées de plus de 50 ans présentant ces comorbidités, sans nécessité de présenter une prescription médicale.

Par ailleurs, il est possible dès aujourd'hui pour toute personne de 18 ans et plus de prendre rendez-vous en centre de vaccination pour des injections avec les vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna ayant lieu le jour même ou le lendemain.

Vaccination pour le grand public
Vaccination pour les professionnels

Contact presse : presse-dgs@sante.gouv.fr

pdf Communiqué de presse - Vaccination contre la Covid en France : au 11 mai (...) Téléchargement (743.1 ko)
docx Communiqué de presse - Vaccination contre la Covid en France : au 11 mai (...) Téléchargement (456.3 ko)
Catégories: Actus Santé

Campus Connecté : 89 nouvelles opportunités pour la formation des sportifs dans les ...

MESRI - Toute l'actualité - mar, 11/05/2021 - 19:02

La réussite des jeunes sportifs de haut niveau, sur l'ensemble du territoire, repose sur la mise en œuvre d'un double projet : la recherche de la haute performance et la réussite éducative. Cette réussite, portée par les opérateurs de l'enseignement supérieur, peut être rendue difficile dans des situations d'éloignement des grands campus universitaires.

Catégories: Actus Santé

Animation régionale : le dispositif d’accompagnement des régions au déploiement MSSanté et DMP évolue !

ASIP Santé - mar, 11/05/2021 - 18:01
Animation régionale : le dispositif d’accompagnement des régions au déploiement MSSanté et DMP évolue !
Suite au retour des différentes régions sur le besoin de faire évoluer le format des Réunions de Coordination Régionales, un nouveau dispositif d’animation régionale a démarré mi-mai 2021, co-piloté au niveau national par l’ANS et la Cnam.
Bandeau_MSSanté_v2.jpg

Logo_ANS_AM

Cette nouvelle comitologie a pour objectif de suivre avec chaque région l’avancement du déploiement des actions MSSanté et DMP définies dans le cadre de la feuille de route régionale 2021. Elle se décline en trois niveaux d’instances : 

  • Une réunion de pilotage opérationnelle tous les mois ou 2 mois avec chaque région : son objectif sera de partager les avancements liés au déploiement de la feuille de route de chaque région, d’assurer un suivi détaillé des actions et des problématiques terrain avec l’appui du national ;
  • Une réunion stratégique régionale tous les 4 à 5 mois avec chaque région : son objectif sera de partager les trajectoires de déploiement des services socles par région au vu des objectifs identifiés dans la feuille de route régionale, de prendre si besoin des décisions et des arbitrages ;
  • Un comité national biannuel avec l’ensemble des régions : son objectif sera d’échanger avec l’ensemble des régions, sur les stratégies régionales mises en place en cours d’année et l’avancement du déploiement des services socles liés au SEGUR et à la feuille de route du numérique en santé nationale.

Un outil de pilotage, unique pour chaque région, servira de support de pilotage et de suivi de l’avancement des actions.
 
Les régions ont été sollicitées pour partager leurs retours sur ce nouveau dispositif. 
 
Les premières réunions de pilotage opérationnelles ont démarré mi-mai 2021. Ces premières instances permettent de présenter l’outil de pilotage dans le détail et de revenir sur la démarche de co-construction des stratégies régionales 2021 en partageant une synthèse interrégionale et régionale des travaux MSSanté et DMP.
 
Retrouvez tout le détail de ce nouveau dispositif dans le document suivant :

[[M_5579_A_D]]

Catégories: Actus Santé

Assises de la santé mentale et de la psychiatrie : expert ou non, votre avis et vos propositions comptent !

Le contexte sanitaire que nous traversons a durement mis à l'épreuve la santé mentale des Français et tout particulièrement, celle des plus jeunes. Face à cet enjeu majeur de santé publique, le président de la république a annoncé le 14 janvier dernier la tenue avant l'été 2021 d'assises de la santé mentale et de la psychiatrie. Dans cette optique, le ministère des solidarités et de la santé lance une grande consultation pour recueillir les attentes, préoccupations et propositions de l'ensemble des acteurs (professionnels, patients, familles) mais aussi de la société dans toutes ses composantes.

Cette consultation prendra la forme d'un questionnaire en ligne. Ainsi, que vous soyez professionnel de santé, social ou médico-social, aidant, usager de la santé ou seulement citoyen, participez et contribuez directement aux assises de la santé mentale et de la psychiatrie !

Que recouvrent les assises de la santé mentale et de la psychiatrie ?

Impulsées par Emmanuel Macron début 2021, les assises de la santé mentale et de la psychiatrie seront un temps fort d'échange et de communication pour tous les acteurs de la psychiatrie et plus largement, toutes les parties prenantes concernées.

L'objectif de ces assises est double : ouvrir un temps large d'expression et de partage autour de la situation de la santé mentale et de la psychiatrie aujourd'hui. Puis ainsi, sur la base de ces constats, y apporter des réponses concrètes.

A cette occasion, une grande place sera accordée à la santé mentale des enfants et des jeunes, particulièrement impactés par la crise sanitaire.

9 thématiques identifiées

Ont été retenues comme prioritaires :

  • La santé mentale des enfants et des jeunes
  • la prévention et la détection des souffrances psychiques
  • la prévention et la prise en charge du suicide, notamment chez les personnes âgées
  • la santé mentale et les maladies somatiques
  • les nouvelles souffrances et nouvelles maladies
  • la psychiatrie et la psychologie face à la crise sanitaire et économique
  • la recherche en psychiatrie et en santé mentale
  • la santé mentale des personnes âgées et des populations spécifiques (handicap, ASE, précarité…)
  • les addictions.
Pourquoi est-il important de contribuer à la consultation nationale ?

Depuis plus d'un an, notre pays fait face à une épidémie sans précédent, insécurisante pour tous voire anxiogène pour certains. Les décisions prises pour la freiner bouleversent notre quotidien et nos relations sociales, personnelles comme professionnelles, avec des conséquences diverses sur notre santé mentale.

La consultation nationale, ouverte à tous les Français dans le cadre des assises, permettra concrètement de faire remonter votre opinion, vos besoins, vos pistes d'évolution pour l'avenir de la santé mentale et de la psychiatrie. Cela, que ce soit pour un meilleur accès aux soins en psychiatrie, l'amélioration du suivi des patients et des conditions d'exercice des professionnels, des parcours de prise en charge plus lisibles et davantage structurés ou encore la prise en compte de l'impact de la crise sur votre vie de tous les jours.

Vous êtes un professionnel de santé, social ou médico-social et souhaitez participer à la consultation ?

- Cliquez ici

Vous êtes un usager, un proche d'un patient, un aidant ou un simple citoyen et souhaitez participer à la consultation nationale ?

- Cliquez iciLes dates à retenir
  • 10 mai 2021 : ouverture du questionnaire en ligne
  • 31 mai 2021 : clôture de la consultation nationale
  • Juin 2021 : restitution des enseignements de la consultation nationale dans le cadre des assises de la santé mentale et de la psychiatrie
Catégories: Actus Santé

Réforme de l'accès aux études de santé : Olivier Véran et Frédérique Vidal rappellent l'engagement sans précédent du Gouvernement dans la formation des futurs médecins

Annoncée comme l'un des chantiers prioritaires de la stratégie « Ma Santé 2022 », la transformation des études de santé répond à une volonté forte de diversifier les voies d'accès aux études de santé et les profils des étudiants. Elle favorise la réussite des étudiants dans leur parcours de formation en mettant fin à un système de sélection basé sur le numerus clausus qui conduisait à plus de 60% des candidats sans reconnaissance d'acquis, malgré deux ans passés à l'université.

Désormais, chaque université aura à définir le nombre d'étudiants qu'elle admet dans les filières de santé, en lien avec l'agence régionale de santé (ARS), en prenant en compte, les besoins de santé et les capacités de formation des professionnels de chaque territoire.

Plus de 16 700 places sont offertes pour les quatre filières en santé pour cette année universitaire 2021/2022. L'augmentation la plus significative concerne la filière médicale. La barre des 10 600 étudiants admis en 2e année de médecine sera franchie à la rentrée 2021, soit une majoration de 1 300 places (+14%) par rapport à l'an dernier. Ainsi, l'effort sur la formation des futurs professionnels de santé dans un contexte sanitaire exceptionnel, n'a jamais été aussi important.

Cette réforme se déploie dans un contexte exceptionnel du fait de l'épidémie. Les ministres Olivier Véran et Frédérique Vidal tiennent à souligner l'engagement très fort des universités et le dialogue constructif avec les ARS. Ils saluent la mobilisation de l'ensemble de la communauté enseignante et étudiante en santé du pays ces derniers mois.

Évolution du nombre d'étudiants admis en 2e année de médecine

  • Année 2010 : 7 403
  • Année 2011 : 7 587
  • Année 2012 : 7 821
  • Année 2013 : 7 861
  • Année 2014 : 7 843
  • Année 2015 : 7 862
  • Année 2016 : 7 987
  • Année 2017 : 8 408
  • Année 2018 : 8 552
  • Année 2019 : 9 149
  • Année 2020 : 9 361
  • Année 2021 : 10 675
pdf Communiqué de presse | Réforme de l'accès aux études de santé : Olivier Véran et (...) Téléchargement (128.3 ko)

Contacts presse

Ministère des Solidarités et de la Santé :
Tel : 01 40 56 60 60
Mél : sec.presse.solidarites-sante@sante.gouv.fr

Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation
Tel : 01 55 55 82 00
Mél : presse-mesri@recherche.gouv.fr

Catégories: Actus Santé

Réforme de l'accès aux études de santé : Olivier Véran et Frédérique Vidal rappellent ...

MESRI - Toute l'actualité - mar, 11/05/2021 - 17:34

Annoncée comme l'un des chantiers prioritaires de la stratégie « Ma Santé 2022 », la transformation des études de santé répond à une volonté forte de diversifier les voies d'accès aux études de santé et les profils des étudiants.
Elle favorise la réussite des étudiants dans leur parcours de formation en mettant fin à un système de sélection basé sur le numerus clausus qui conduisait à plus de 60 % des candidats sans reconnaissance d'acquis, malgré deux ans passés à l'université.

Catégories: Actus Santé

Un vaccin contre l’asthme efficace chez la souris

INSERM - Salle de presse - mar, 11/05/2021 - 17:23
Des équipes Inserm ont mis au point et testé chez l'animal un vaccin qui pourrait induire une protection à long-terme contre l’asthme allergique, réduisant la sévérité des symptômes de la maladie et améliorant ainsi significativement la qualité de vie des malades.
Catégories: Actus Santé

Petits déjeuners gratuits à l'école : montée en charge du dispositif

Lancée en septembre 2018, la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté compte parmi ses engagements celui d'agir pour l'égalité des chances dès le plus jeune âge et conforter les droits fondamentaux des enfants.

La mise en place des petits déjeuners dans les écoles maternelles et primaires des quartiers prioritaires permet d'éviter que les enfants ne commencent la journée le ventre vide. Il s'agit d'une action concrète qui favorise leur concentration et donc leurs apprentissages. Ces petits déjeuners sont par ailleurs l'occasion d'un travail éducatif, en lien avec les parents, qui porte sur l'équilibre alimentaire, l'éveil au goût, la lutte contre le gaspillage et le recyclage des déchets.

La crise sanitaire et la fermeture des écoles pendant les confinements ont montré l'importance de cette mesure pour les familles modestes.

Ce contexte de difficultés sociales et économiques nécessite une mobilisation plus forte de l'État et des collectivités autour du redéploiement des petits déjeuners, dès le mois de mai et dans la perspective d'une pleine mise en place à la rentrée prochaine.

Depuis le 1er septembre 2020, l'aide est passée de 1€ par petit-déjeuner à 1,3€ en métropole et 2€ en outremer. Dans le cadre du renforcement du dispositif, l'enveloppe de 14 millions d'euros votée lors du projet de loi de finances pour 2021 pourra être triplée afin d'accroitre significativement le nombre et la fréquence de distribution des petits déjeuners. Pour réussir cette montée en charge, une attention particulière sera accordée à l'efficacité de la coordination du dispositif entre tous les acteurs concernés.

Reportage et témoignages d'acteurs à Compiègne, dans l'école Royallieu.

Catégories: Actus Santé

Séminaire « genre et santé masculine »

Genre et Santé masculine : regards croisés des sciences humaines et sociales et de la médecine. Homosexualité masculine et santé : l’équation incertaine

À Suivre en visioconférence de 16h15 à 18h00 :

18 mai: https://unige.zoom.us/j/96999826445?pwd=ZkJZTXRPU0RrWWNtRmEvNHl6SS84UT09

  • Jean-Christophe Coffin (Université Paris 8) : Homosexualité masculine et santé : l’équation incertaine
  • Catherine Fussinger (CHUV & UNIL) : La «dépression masculine» dans les politiques de santé mentale : mise en perspective

Contact : Francesca.arena@unige.ch

PROGRAMME

Divers-e-s  spécialistes des sciences humaines et sociales qui adoptent une perspective de genre  soulignent que les hommes aussi sont l’objet d’une pensé dichotomique du masculin/féminin qui les assigne à une définition normée de leur virilité. Ceci étant, dans le domaine de la santé, les travaux sur les hommes restent relativement rares. Ce séminaire interdisciplinaire vise à présenter le renouvellement actuel des perspectives et des recherches sur ce sujet, en interrogeant la façon dont les stéréotypes de genre influencent la prise en charge des patients, la lecture de leurs pathologies et les constructions des pratiques de santé dédiées au corps masculin.

Organisation : Francesca Arena, Camille Bajeux, Aude Fauvel et Joëlle Schwarz

Contact : Francesca.arena@unige.ch

En savoir plus : https://www.unige.ch/rectorat/maison-histoire/actualites/seminaire-sante-masculine/

Catégories: Actus Santé

Chef de projet scientifique (H/F) - CDI

La HAS recherche un(e) Chef de projet scientifique - CDI

Catégories: Actus Santé

Chef de projet scientifique (H/F) - CDI

La HAS recherche un(e) Chef de projet scientifique - CDI

Catégories: Actus Santé

Présentation des résultats de la consultation Make.org « Comment améliorer la place des personnes âgées dans notre société ? »

Les résultats de la consultation « Comment améliorer la place des personnes âgées dans notre société ? », soutenue par le Ministère chargé de l'Autonomie et menée par Make.org, ont été présentés aux citoyens et à Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'Autonomie, ce mardi 11 mai.

Les résultats de la consultation « Comment améliorer la place des personnes âgées dans notre société ? », soutenue par le Ministère chargé de l'Autonomie et menée par Make.org, ont été présentés aux citoyens et à Brigitte Bourguignon, ministre déléguée chargée de l'Autonomie, ce mardi 11 mai.

La ministre déléguée a d'abord salué la forte participation citoyenne suscitée par cette vaste consultation qui s'est tenue du 18 décembre 2020 au 9 février 2021. En effet, elle a réuni 53 883 participants, qui ont déposé 1788 propositions, pour un total de 383 165 votes.

La mobilisation des citoyens a permis d'aborder une large palette de sujets et de dégager quatre principaux axes d'action. Ces derniers s'inscrivent pleinement dans la politique portée par Brigitte Bourguignon depuis sa nomination et participeront au développement de nouvelles initiatives :

1- L'aménagement et la création de lieux de vie adaptés et ouverts sur l'extérieur

Les citoyens ont largement plébiscité l'encouragement du bien vieillir « chez soi » pour les aînés, avec des domiciles et services adaptés, des EHPAD rénovés et ouverts sur l'extérieur ainsi que de nouvelles formes d'habitat. Brigitte Bourguignon a rappelé les actions déjà engagées en ce sens et a affirmé qu'elles seront prochainement renforcées, entre autres, par le développement des habitats inclusifs, partagés, ou encore de l'accueil familial.

2- Renforcer le soutien aux aidants et l'attractivité des métiers du grand âge et de l'autonomie

Les participants ont insisté sur l'urgence de soutenir davantage les proches aidants. Ils ont aussi souligné la nécessité de revaloriser les professions du grand âge et de l'autonomie, pour améliorer l'attractivité du secteur. Brigitte Bourguignon a réaffirmé sa détermination et ses actions mises en œuvre depuis l'été dernier pour y parvenir. Elles s'amplifieront dans les prochains mois, avec le développement de solutions de répit pour les aidants et de nouvelles concrétisations du plan d'action pour les métiers.

3- Respecter la liberté de choix et la citoyenneté des aînés

Les citoyens ont également insisté sur l'importance d'écouter davantage les personnes âgées et de valoriser leurs expériences, pour qu'elles soient véritablement parties intégrantes de notre société. Brigitte Bourguignon, depuis son arrivée au ministère, valorise dans ses déplacements et son action les initiatives des collectivités territoriales, des associations et des établissements qui s'inscrivent dans cette démarche. Elle a également invité l'ensemble des acteurs concernés à s'emparer de ce sujet pour renforcer l'accès aux droits et changer le regard sur l'âge.

4- Renforcer les solidarités intergénérationnelles et lutter contre l'isolement

Enfin, les participants ont rappelé que la lutte contre l'isolement des aînés et le renforcement des solidarités et des échanges entre les générations seront primordiaux pour sortir de la crise. Brigitte Bourguignon a rappelé ses initiatives en la matière, notamment avec la mobilisation de 10 000 services civiques supplémentaires auprès des personnes âgées vulnérables, ou la création d'un comité stratégique de lutte contre l'isolement. Elle a aussi appelé au développement des jumelages entre les EHPAD et les écoles, ainsi que des cohabitations intergénérationnelles.

Les enseignements de cette consultation ont donc conforté la ministre déléguée dans sa feuille de route, pour favoriser le bien vieillir « chez soi », et la sanctuarisation des droits des personnes âgées.

« Le succès de la consultation de Make.org me conforte dans l'idée que le combat pour changer le regard sur l'âge doit mobiliser toute la société. Je crois profondément que le lien intergénérationnel est la clé du vivre ensemble demain », a conclu Brigitte Bourguignon.

Contact presse :

Ministère chargé de l'Autonomie
Cabinet de Brigitte BOURGUIGNON
Tél : 01 40 56 63 74
Mél : sec.presse.autonomie@sante.gouv.fr
14, avenue Duquesne
75350 Paris SP 07

Make.org
Camille Madec
Tél : 06 99 24 86 29
Mél : camille.madec@make.org

Catégories: Actus Santé

Numéro spécial sur la recherche interventionnellle coordonné par l'Institut dans la revue Global Health Promotion

INCA - Actualités - mar, 11/05/2021 - 10:59

Ce projet inédit s’inscrit dans la continuité du colloque scientifique international de 2019 qui avait pour thème : la contribution de la recherche interventionnelle à la réduction des inégalités sociales de santé. Articulé en une dizaine d’articles scientifiques, ce numéro spécial prolonge les réflexions sur cette thématique.

Catégories: Actus Santé

Pages