Actus Santé

Vitamine D chez l’enfant : recourir aux médicaments et non aux compléments alimentaires pour prévenir le risque de surdosage

Des cas de surdosage à la vitamine D ont récemment été rapportés chez des jeunes enfants suite à la prise de compléments alimentaires enrichis en vitamine D. Ces cas se manifestent par une hypercalcémie (taux excessif de calcium dans le sang) qui peut avoir des conséquences graves, telles qu’une atteinte rénale à type de lithiase / néphrocalcinose (dépôt de calcium dans le rein).

Catégories: Actus Santé

Les solutions labellisées e-santé

ASIP Santé - il y a 5 heures 12 min
Les solutions labellisées e-santé
Sous-titre
Le label atteste de la conformité à un corpus d’exigences des solutions que les éditeurs ont présentées à la labellisation :
  • Adéquation fonctionnelle aux besoins des professionnels. Mise à disposition effective par le logiciel concerné des fonctions minimales nécessaires à la fois :
    • à l’exercice individuel de chaque professionnel de la structure (Gestion des consultations, du dossier patient, de l’agenda, de la facturation…) ;
    • à la coordination pluriprofessionnelle (Gestion des protocoles, des accès aux dossiers patients, des réunions pluriprofessionnelles…) ;
    • au pilotage de l’activité (Production d’états pour le suivi de l’activité de la structure et le reporting vers les institutionnels – ARS, CPAM…) ;
    • à la gestion de la structure (Gestion de la logistique, des ressources…).
  • Conformité à la réglementation en vigueur : garanties en matière de conditions d’hébergement des données (agrément HDS de l’hébergeur de la solution), de dématérialisation des feuilles de soins (agrément SESAM-Vitale), d’aide à la prescription médicamenteuse (certification « LAP »).
     
  • DMP-Compatibilité : capacité de création, de consultation et d’alimentation du DMP. 

En revanche, le label ne préjuge ni des aspects ergonomiques des solutions (les éditeurs restant libres dans la manière de mettre en œuvre les fonctionnalités attendues), ni des choix d’organisation, laissés aux préférences des utilisateurs.
 

Labellisation de « Niveau Standard » (niveau 1) 

La solution (ou famille de produits) soumise au processus de labellisation couvre les fonctionnalités « standards » requises dans le cadre du fonctionnement d’une maison de santé, d’un pôle de santé organisé comme une maison de santé, ou d’un centre de santé. Ce premier niveau de labellisation correspond aux fonctionnalités minimales nécessaires au fonctionnement d’une structure pluri-professionnelle.
 

Labellisation « Niveau Avancé » (niveau 2)

La solution (ou famille de produits) soumise au processus de labellisation couvre les fonctionnalités « avancées » requises dans le cadre du fonctionnement d’une maison de santé, d’un pôle de santé organisé comme une maison de santé ou d’un centre de santé. Pour obtenir ce second niveau de labellisation, une solution (ou famille de produits) doit couvrir :

  • les fonctionnalités attendues au « Niveau Standard » de la labellisation ;
  • les fonctionnalités exigées au « Niveau Avancé » de la labellisation.

Il est avéré que les fonctionnalités de Gestion des tournées (AGD 1.7) et de Mobilité (MOB 1.1) ne répondent pas aux usages en vigueur dans les Centres de santé, (pas de visites à domicile dans la très grande majorité des cas). En accord avec la FNCS et afin de ne pas exiger des éditeurs de logiciels un développement de fonctionnalités non utiles, il a été décidé que, dans le cas d’un logiciel dédié aux Centres de santé et se présentant au guichet de la labellisation en tant que tel, les critères associés aux deux fonctions précitées ne seront pas exigibles pour la délivrance du Label. Il est entendu que dans ce cas, le logiciel ne pourra se prévaloir de son label que dans les Centres de santé. Le périmètre couvert par ces logiciels, réservés aux seuls Centres de santé, est indiqué par la mention « Centres de santé » dans la colonne « Périmètre de labellisation » du tableau ci-dessous.

La liste des solutions */ /*-->*/ Nom de l'éditeur Nom du logiciel Version du logiciel Périmètre de labellisation Professions concernées Niveau de labellisation V2 Date Logo associé AATLANTIDE ACTEUR CS.FR  2.2.14.1 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-Dentiste
  avancé 17/01/2017 ASSOCIATION ALMA ALMA PRO 3.3.0 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-Dentiste
  avancé 28/11/2018 CALIMAPS DR Santé 15.8.0.0 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-Dentiste
  standard 25/09/2018 CEGEDIM LOGICIELS MEDICAUX Crossway / Galaxie  21.02 /8.0 Centres de santé (label non valable pour les maisons de santé) Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Infirmier
Orthophoniste
Orthoptiste Psychologue
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-dentiste
  standard 22/12/2016 CEGEDIM LOGICIELS MEDICAUX Crossway / JFSE 21.02 /1.63 Centres de santé (label non valable pour les maisons de santé) Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Infirmier
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-dentiste
  standard 26/09/2017 CEGEDIM LOGICIELS MEDICAUX monLogiciel
Medical.com 7.01 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
  standard 08/02/2017 CEGEDIM LOGICIELS MEDICAUX Crossway / JFSE 22.02 /1.67 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-dentiste
  standard 06/03/2019 COMPUGROUP MEDICAL SOLUTIONS AxiSanté MSP 3.18.0.0 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
  standard 24/01/2017 CORILUS INFOSANTE Labelisa (DMP access-elisa-clinidoc) 6 Centres de santé (label non valable pour les maisons de santé) Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-Dentiste
  standard 11/05/2017 ICT Chorus 3.08 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pharmacien
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-Dentiste
Pharmacien
Intervenants médico-sociaux
  avancé 23/11/2016 ICT Mon Premier Chorus V 3.08 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Pharmacien
  standard 27/01/2017 IMAGINE EDITIONS Hellodoc 5.70 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
  standard 24/02/2017 MAIDIS Maidis – Amies 3.33 Maisons et Centres de Santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-dentiste
  standard 28/02/2017 MEDASSIST SAS HYPERMED 20.16.023 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-Dentiste
  standard 22/02/2017 MEDIMUST Médimust 11.0 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
  standard 03/02/2017 Prokov Médistory 4.0.1.0 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
  standard 30/10/2019 OpenXtrem Tamm 1.0 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
  avancé 02/10/2019 SILK Informatique éO 8 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Diététicien
Sage-femme
Psychologue
Chirurgien-Dentiste
  avancé 13/01/2017 WEDA Weda /
Vitalzen 10.2 /
2.0.2 Maisons et Centres de santé Médecin généraliste
Médecin spécialiste
Infirmier
Masseur Kinésithérapeute
Pédicure-Podologue
Orthophoniste
Orthoptiste
Psychologue
Diététicien
Sage-femme
Chirurgien-dentiste avancé 13/03/2020

 

Catégories: Actus Santé

Des nanoparticules magnétiques au sein de bactéries pour déplacer et concentrer celles-ci en appui au diagnostic et à l’imagerie : le projet ANR Nanoheaters

ANR - il y a 5 heures 57 min
Pour quelles raisons avez-vous intégré des propriétés magnétiques chez E. coli ?

Zoher Gueroui : « Nous avons souhaité exploiter les progrès récents réalisés en matière de programmation de micro-organismes, dans le contexte de la biologie synthétique. En introduisant des séquences d’ADN au sein de bactéries de type Escherichia Coli (E. coli), il est par exemple possible de programmer ces dernières pour qu’elles détectent une molécule chimique (pathogène, métaux lourd ou polluant) dans l’environnement et émettent un signal optique. Des bactéries ont également été utilisées pour produire une molécule ayant un intérêt thérapeutique, par exemple pour favoriser la destruction de cellules cancéreuses (Chowdhury, S. et al., Nature Medicine 2019). 

L’obtention d’une bactérie E. coli manipulable par une voie physique et non biochimique, comme un champ électromagnétique, pourrait apporter une nouvelle dimension pour les contrôler. Ainsi nous avons voulu introduire cette propriété au sein de bactéries E. coli afin de pouvoir les guider, les concentrer, et localiser leur action par les forces générées par des aimants. Cette bactérie est par ailleurs facilement manipulable, génétiquement et biochimiquement. »

Comment avez-vous introduit ces propriétés ?

Z. G. : « L’idée de départ était simple : faire produire à E. coli des nanoparticules magnétiques génétiquement encodées qui seront stockées en leur sein. Nous avons modifié la bactérie afin qu’elle produise des protéines recombinantes de ferritines qui vont s’assembler sous forme de nano-cages, puis nous avons ajouté un milieu de croissance riche en fer. Les protéines de ferritines stockent ce fer favorisant alors la nucléation d’une nanoparticule, un oxyde de fer, dans leur cavité.

Après ces étapes de modifications génétique et chimique, puis de caractérisation des propriétés magnétiques, nous avons observé la croissance et la division de la bactérie, ainsi que la distribution des nanoparticules après une division cellulaire. La transmission est asymétrique : une seule des deux bactéries filles hérite de la grande majorité des nanoparticules magnétiques, ce qui est intéressant puisque cette division permet certes de maintenir une infime portion des bactéries magnétiques mais avec des propriétés quasi-inaltérées. Nous avons enfin examiné la mobilité des bactéries E. coli modifiées et démontré les propriétés, sous champ magnétique externe, du déplacement de ces bactéries. »

Quelles sont les applications envisageables ?

Z. G. : « Plusieurs pistes ont été explorées, nous avons tout d’abord produit un antigène exprimé à la surface des bactéries pour des applications de tri sélectif. En appliquant un champ magnétique nous avons ainsi pu séparer une population spécifique via cette interaction antigène / anticorps, ce qui offre des applications pour le diagnostic. La production d’un antigène au sein de la bactérie et son export à la surface, en utilisant les techniques génétiquement encodées, permet d’éviter les étapes actuellement mises en œuvre de purification et de greffage chimique pour implanter un anticorps ou un antigène, et ainsi potentiellement conduire à la réduction des coûts et délais.

Une seconde application a été explorée, à savoir la détection de molécules qui signalent la présence de bactéries pathogènes. Les bactéries E. coli modifiées peuvent être utilisées comme biosenseurs, capables de produire une protéine fluorescente en présence d’une molécule secrétée qui témoigne de la signature d’un pathogène. Dans ce contexte, le champ magnétique permet de localiser fortement les biosenseurs dans l’espace et, en augmentant cette concentration, d’améliorer ainsi la détection et sensibilité de la mesure.

Ces bactéries pourraient également être utilisées comme agents de contraste dans le domaine de l’imagerie par résonnance magnétique. Enfin, elles pourraient également être utilisées comme « usines chimiques » pour produire des objets formulés, des nanoparticules de taille monodisperse qui peuvent présenter à leur surface une protéine d’intérêt telle qu’un anticorps monoclonal ou une protéine fluorescente. »

Et les prochaines étapes ?

Z. G. : « Nous avons mis au point un processus robuste et souhaitons désormais étudier de nouvelles stratégies de biominéralisation qui permettraient d’explorer d’autres phases magnétiques pour optimiser les propriétés magnétiques des micro-organismes, et démultiplier ainsi les applications. Cette méthode de modification est générique, aussi nous pourrions viser la magnétisation d’autres micro-organismes d’intérêts. 

Une demande de brevet a été déposé auprès de PSL Valorisation et nous étudions désormais un nouvel axe de recherche afin d’examiner des applications plus précises dans le domaine du diagnostic, notamment l’usage de notre technologie pour mettre au point des essais qui pourraient permettre une détection rapide et sensible de pathogènes. Le projet ANR Nanoheaters nous a en quelque sorte permis de mener un projet de recherche nouveau, très fondamental au démarrage, et qui a conduit à l’obtention d’un financement de pré-maturation. »

Référence :

Mary Aubry, Wei-An Wang, Yohan Guyodo, Eugénia Delacou, Jean-Michel Guignier, Olivier Espeli, Alice Lebreton, François Guyot, Zoher Gueroui. Engineering E. coli for magnetic control and the spatial localization of functions. ACS Synthetic Biology, 2020. https://doi.org/10.1021/acssynbio.0c00286

Ces travaux ont été menés par des chercheurs du laboratoire Pasteur (CNRS/ENS/Sorbonne Université), de l'Institut de Minéralogie, de Physique des Matériaux et de Cosmochimie (CNRS/MNHN/Sorbonne Université), de l’Institut de Biologie de l'École Normale Supérieure (ENS/CNRS/Inserm) et du Center for Interdisciplinary Research in Biology (CNRS/Collège de France/Inserm).

Catégories: Actus Santé

Opening remarks by Commissioner Ferreira at the joint press conference with Commissioner Gabriel on the launch of the New European Bauhaus

EU Newsroom - Research and innovation - il y a 6 heures 4 min

European Commission Speech Brussels, 18 Jan 2021  
It is my pleasure to be here with Commissioner Gabriel
To launch the first phase of the New European Bauhaus.
This is a unique opportunity to be the desi...

Catégories: Actus Santé

Opening remarks by Commissioner Gabriel at the joint press conference with Commissioner Ferreira on the launch of the New European Bauhaus

EU Newsroom - Research and innovation - il y a 6 heures 5 min

European Commission Speech Brussels, 18 Jan 2021  
Bonjour à toutes et à tous,
Rebondir après la pandémie et réussir la transformation durable et inclusive de nos soci&e...

Catégories: Actus Santé

À quoi sert la 5G ?

CNRS Le journal - il y a 8 heures 21 min
Alors que les opérateurs téléphoniques proposent les premiers forfaits 5G, Philippe Owezarski, directeur de recherche au CNRS, nous explique les enjeux du déploiement de.ce nouveau standard de télécommunication, qui suscite encore interrogations et résistances.
Catégories: Actus Santé

New European Bauhaus: Commission launches design phase

EU Newsroom - Research and innovation - il y a 17 heures 36 min

European Commission Press release Brussels, 18 Jan 2021 Today, the Commission launched the design phase of the New European Bauhaus initiative, announced by President von der Leyen in her 2020 State of the Union address.

Catégories: Actus Santé

High prevalence of mixed and non-vaccine HPV oncogenic types and their association with higher mortality in Black women with cervical cancer

We studied the incidence of HPV genotypes in mostly Black women with cervical carcinoma and correlated histopathologic tumor characteristics, immune markers and clinical data with survival. Disease-free survival (DFS) and overall survival (OS) were recorded for 60 months post-diagnosis. Fifty four of the 60 (90%) patients were Black and 36 (60%) were <55 years of age. Of the 40 patients with typeable HPV genotypes, 10 (25%) had 16/18 HPV genotypes, 30 (75%) had one of the non-16/18 HPV genotypes, and 20 (50%) had one of the 7 genotypes (35, 39, 51, 53, 56, 59 and 68) that are not included in the nonavalent vaccine. Mixed HPV infections (>2 types) were found in 11/40 (27.5%) patients. Patients infected with non-16/18 genotypes, including the most common genotype, HPV 35, had significantly shorter DFS and OS. PD-L1 (p=0.003), MMR expression (p=0.01), clinical stage (p=0.048), histologic grade (p=0.015) and mixed HPV infection (p=0.026) were independent predictors of DFS. A remarkably high proportion of cervical cancer cells in our patients expressed PD-L1 which opens the possibility of the use of immune checkpoint inhibitors to treat these cancers. Exclusion of the common HPV genotypes from the vaccine exacerbates mortality from cervical cancer in underserved Black patients.
Catégories: Actus Santé

Correlates of and changes in aerobic physical activity and strength training before and after the onset of COVID-19 pandemic in the UK. Findings from the HEBECO study.

Objectives: Understanding changes in moderate to vigorous aerobic physical activity (MVPA) and strength training (MSA) from before to after (pre-/post-) the onset of the Covid-19 pandemic in the UK (first lockdown) and their correlates can inform interventions. Methods: Cross-sectional analysis of retrospective and concurrent data on MVPA/MSA pre- and post-Covid-19 (until 14th June 2020) among 2,657 UK adults. The associations between socio-demographic and health characteristics, MVPA/MSA pre-Covid-19, living and exercise conditions and meeting WHO recommended levels for MVPA/MSA/both (vs meeting neither), and changes in MVPA/MSA from pre- to post-Covid-19 following stratification for pre-Covid-19 MVPA/MSA levels were evaluated. Results: A third of adults maintained (30.4%), decreased (36.2%) or increased (33.4%) their MVPA levels post-Covid-19. For MSA, the percentages were 61.6%, 18.2%, and 20.2%, respectively. MVPA increased or decreased by an average of 150min/week, and MSA by 2 days/week. Meeting both MSA+MVPA recommendations during lockdown (vs. meeting neither) was positively associated with meeting MVPA+MSA pre-lockdown (aOR=16.11,95%CI=11.24-23.07), and post-16-years of age education (aOR=1.57,1.14-2.17), and negatively associated with being obese (aOR=0.49,0.33-0.73), older age (65+ vs [≤]34; aOR=.53.32-.87), and annual household income <50.000GBP (vs [≥]50.000GBP; aOR=0.65,0.46-0.91). The odds for decreasing MVPA were significantly lower for white ethnicity, post-16-years of age education, access to garden/balcony, and higher for those who were in total isolation. The odds for decreasing MSA were significantly higher for those who were overweight or obese. Conclusion: Aerobic and strength training were differently impacted during the first UK lockdown, with poorer outcomes associated with older age, lower education, and higher body mass index.
Catégories: Actus Santé

Acute Endotheliitis (Type 3 Hypersensitivity Vasculitis) in Ten COVID-19 Autopsy Brains

Central nervous system (CNS) involvement in COVID-19 may occur through direct SARS-CoV-2 invasion through peripheral or cranial nerves or through vascular endothelial cell infection. The renin-angiotensin system may play a major part in CNS morbidity. Effects of hypoxia have also been implicated in CNS lesions in COVID-19. This communication reports on ten consecutive autopsies of individuals with death due to COVID-19 with decedent survival ranging from 30 minutes to 84 days after admission. All ten brains examined had neutrophilic microvascular endotheliitis present in variable amounts and variably distributed. Importantly, this acute stage of type 3 hypersensitivity vasculitis can be followed by fibrinoid necrosis and inner vascular wall sclerosis, but these later stages were not found. These results suggest that a vasculitis with autoimmune features occurred in all ten patients. It is possible that viral antigen in or on microvascular walls or other antigen-antibody complexes occurred in all ten patients proximate to death as a form of autoimmune vasculitis.
Catégories: Actus Santé

Pangloss: lending an ear to rare languages

CNRS News - dim, 17/01/2021 - 21:48
A unique collection of sound archives of rare and endangered languages is now accessible to all on the Pangloss website. Several thousand tales and stories in more than 170 languages, collected and documented by dedicated linguists, are now available in audio.
Catégories: Actus Santé

Vaccination contre la COVID en France : au 17 janvier 2021, plus de 422 000 personnes ont été vaccinées en France

Depuis le début de la vaccination en France le 26 décembre 2020, 422 127 personnes ont ainsi été vaccinées.

Depuis le début de la vaccination en France le 26 décembre 2020, 422 127 personnes ont ainsi été vaccinées parmi les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires :

  • Les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée.
  • L'ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • Les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • Les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • Personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d'accueil médicalisés et les maisons d'accueil spécialisées

La campagne de vaccination se poursuit et s'ouvrira dès le 18 janvier prochain à l'ensemble des personnes de plus de 75 ans ainsi qu'aux personnes vulnérables à très haut risque.

Contact presse :
Presse-dgs@sante.gouv.fr

pdf Communiqué de presse - Vaccination contre la COVID en France : au 17 janvier (...) Téléchargement (433.6 ko)
docx Communiqué de presse - Vaccination contre la COVID en France : au 17 janvier (...) Téléchargement (25.9 ko)
Catégories: Actus Santé

SARS-CoV-2 viral load distribution in different patient populations and age groups reveals that viral loads increase with age.

Objectives: To describe the SARS-CoV-2 viral load distribution in different patient groups and age categories. Methods: All SARS-CoV-2 RT-PCR results from nasopharyngeal (NP) and oropharyngeal (OP) swabs (first PCR from unique patients only) that were collected between January 1 and December 1, 2020, in the Public Health Services regions Kennemerland and Hollands Noorden, province of Northern Holland, the Netherlands were included in this study. Swabs were derived from patients with respiratory symptoms who were presented at the general practitioner (GP) or hospital, hospital health care workers (HCWs) of four regional hospitals, nursing home residents and HCWs of multiple nursing homes, and in majority (>75%) from Public Health testing facilities of the two Public Health Services. SARS-CoV-2 PCR crossing point (Cp) values were used to estimate viral loads (higher Cp-values indicate lower viral loads). Results: In total, 278.470 unique patients were tested of whom 9.1% (n=25.365) were SARS-CoV-2 positive. As there were differences in viral load distribution between tested populations, further analyses focused on PCRs performed by public health services (n=211.933) where sampling and inclusion were uniform. These data present reveal a clear relation between age and SARS-CoV-2 viral load, with especially children aged<12 years showing lower viral loads than shown in adults ({beta}: -0.03, 95CI% -0.03 to -0.02, p<0.001), independent of sex and/or symptom duration. Interestingly, the median Cp values between the oldest (>79 years) and youngest (<12 years) population differed by over 4 PCR cycles, suggesting approximately a 16 fold difference in viral load. In addition, the proportion of children aged < 12 years with a Cp-value >30 was significantly higher compared to the other patients (31.1% vs. 16.9%, p-value<0.001). Conclusion: We observed that in patients tested by public health services, SARS-CoV2 viral load increases significantly with age. Previous studies suggest that young children (<12 years) play a limited role in SARS-CoV-2 transmission. Currently, the relation between viral load and infectivity is not yet well understood, and further studies should elucidate whether the lower viral load in children is indeed related to their suggested limited role in SARS-CoV-2 transmission. Moreover, as antigen tests are less sensitive than PCR, these results suggest that SARS-CoV-2 antigen tests could have lower sensitivity in children than in adults.
Catégories: Actus Santé

Vaccination contre la COVID en France : au 16 janvier 2021, plus de 413 000 personnes ont été vaccinées en France

Depuis le début de la vaccination en France le 26 décembre 2020, 413 046 personnes ont été vaccinées.

Depuis le début de la vaccination en France le 26 décembre 2020, 413 046 personnes ont ainsi été vaccinées parmi les publics prioritaires définis par les autorités sanitaires :

  • Les personnes âgées en EHPAD ou en unité de soin de longue durée.
  • L'ensemble des soignants de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • Les pompiers de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • Les aides à domicile de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.
  • Personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d'accueil médicalisés et les maisons d'accueil spécialisées

La campagne de vaccination se poursuit et s'ouvrira dès le 18 janvier prochain à l'ensemble des personnes de plus de 75 ans ainsi qu'aux personnes vulnérables à très haut risque.

Contact presse :
Presse-dgs@sante.gouv.fr

pdf Communiqué de presse - Vaccination contre la COVID en France : au 16 janvier (...) Téléchargement (436.7 ko)
docx Communiqué de presse - Vaccination contre la COVID en France : au 16 janvier (...) Téléchargement (25.8 ko)
Catégories: Actus Santé

SARS-CoV-2 seropositivity and seroconversion in patients undergoing active cancer-directed therapy

Multiple studies have demonstrated the negative impact of cancer care delays during the COVID-19 pandemic, and transmission mitigation techniques are imperative for continued cancer care delivery. To gauge the effectiveness of these measures at the University of Pennsylvania, we conducted a longitudinal study of SARS-CoV-2 antibody seropositivity and seroconversion in patients presenting to infusion centers for cancer-directed therapy between 5/21/2020 and 10/8/2020. Participants completed questionnaires and had up to five serial blood collections. Of 124 enrolled patients, only two (1.6%) had detectable SARS-CoV-2 antibodies on initial blood draw, and no initially seronegative patients developed newly detectable antibodies on subsequent blood draw(s), corresponding to a seroconversion rate of 0% (95%CI 0.0-4.1%) over 14.8 person-years of follow up, with a median of 13 healthcare visits per patient. These results suggest that cancer patients receiving in-person care at a facility with aggressive mitigation efforts have an extremely low likelihood of COVID-19 infection.
Catégories: Actus Santé

Pages