Actus Santé

Les certificats logiciels : au service de la protection des données de santé

ASIP Santé - jeu, 16/12/2021 - 10:38
Les certificats logiciels : au service de la protection des données de santé
Sous-titre
Professionnels de santé, authentifiez-vous en toute sécurité avec des certificats logiciels
photo_certificats_logiciels

Un certificat logiciel est un fichier informatique faisant fonction de pièce d'identité numérique. 
Il permet de garantir à distance l’identité d’une personne physique (un professionnel de santé par exemple) et/ou d’une personne morale (une structure de santé par exemple).

Un certificat logiciel contient des informations sur son propriétaire, certifiées par un tiers de confiance appelé "autorité de certification". Il permet 3 fonctionnalités principales :

  • l’authentification;
  • la signature électronique;
  • la sécurisation / le chiffrement des données.

L’Agence du Numérique en Santé est l’autorité de certification du domaine de la santé. Elle délivre des certificats logiciels pour sécuriser les échanges de données de santé informatisées entre les professionnels de santé exerçant en ville, à l’hôpital et dans les établissements médico-sociaux.

L’Agence du Numérique en Santé propose actuellement 4 offres de certificats logiciels :

  • Certificat de personne morale Serveur
  • Certificat de personne morale Organisation
  • Certificat de personne physique Professionnel
  • Certificat de personne physique Professionnel de Santé (PS)
     
Matrice des offres à commander en fonction des projets / usages */ /*-->*/ Projet / Usage Offre Certificat Logiciel DMP ORG AUTH_CLI
ORG SIGN MS Santé SERV SSL ROR (Répertoire Opérationnel des Ressources) ORG AUTH_CLI
OU SERV SSL PFLAU (Plateforme de Localisation des Appels d’Urgence) SERV SSL
ORG AUTH_CLI Annuaire AMC (Assurance Maladie Complémentaire) ORG AUTH_CLI RPPS (partenaires) ORG AUTH_CLI
ORG SIGN Annuaire Santé (RASS) ORG AUTH_CLI PRATIC ORG AUTH_CLI Dossier Pharmaceutique (DP) ORG AUTH_CLI Diapason SERV SSL
ORG AUTH_CLI ROC ORG SIGN PSIG (Portail des Signalements Sanitaires) SERV SSL
ORG AUTH_CLI SPEI (Prescription électronique)
GIE SESAM VITALE ORG SIGN eCRF (cahier d'observations électroniques) plateforme de recherches cliniques ORG AUTH_CLI France TAVI- Clingrid (implants Cardiologie) ORG AUTH_CLI Signature de flux de facturation ORG SIGN
Catégories: Actus Santé

Ségur de la santé : Olivier Véran annonce le soutien de l'Etat au projet du Groupement hospitalier Rance Emeraude

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a réuni ce mardi 20 avril 2021 l'ensemble des acteurs de santé locaux, la direction de l'hôpital et les élus engagés dans le projet de modernisation du Groupement hospitalier Rance Emeraude et a annoncé le soutien financier par l'Etat du projet à hauteur de 100 millions d'euros. Après Cosne-Cours-sur-Loire, Nancy, Tours, Reims et Bordeaux, ce projet d'aménagement du territoire de santé est l'un des tous premiers à bénéficier du plan d'investissement massif porté par le Gouvernement dans le cadre du Ségur de la santé.

En juillet 2020, à l'occasion du Ségur de la santé et après une très large concertation, le Gouvernement a pris l'engagement de soutenir notre système de santé avec la revalorisation de plus d'1,8 million de professionnels des établissements de santé et des EHPAD, ainsi qu'un plan d'investissement inédit de 19 milliards d'euros.

Le projet du Groupement hospitalier du territoire (GHT) Rance Emeraude est ainsi l'un des premiers projets de santé à bénéficier de la nouvelle méthode du Ségur de la Santé en matière d'investissement dans le cadre du plan présenté le 9 mars 2021 par le Premier ministre. 100 millions d'euros soit plus d'un quart du budget du nouveau viendront ainsi financer le projet du GHT Rance Emeraude dans le cadre du Ségur de la santé.

Un projet pilote de la nouvelle méthode du Ségur de la santé

Le ministre des Solidarités et de la Santé a souhaité faire du projet du GHT Rance-Emeraude l'un des premiers projets à bénéficier des nouvelles règles de décisions et d'accompagnement mises en place par le Ségur de la santé en matière d'investissement hospitalier. Ainsi un expert national a été spécialement mandaté dès la mi-septembre auprès de l'ARS Bretagne afin d'accompagner les porteurs du projet avec vitesse et pertinence, afin d'aboutir à des lignes directrices claires, dans l'intérêt du territoire de santé Dinan-Saint-Malo-Cancale.
Six mois plus tard, les centres hospitaliers de Cancale, Dinan et Saint-Malo présentent un projet d'aménagement du territoire de santé, qui traite l'ensemble de ses problématiques.

  • Une offre de santé complémentaire sur les différents sites tout en maintenant les établissements existants ;
  • Une collaboration public-privé entre les CH et les cliniques de Dinan et St Malo ;
  • Une collaboration entre la médecine ville et l'hôpital avec un projet Ville-Hôpital au sein de l'actuel CH de Saint-Malo, en coordination avec la communauté pluri-professionnelle de santé (CPTS) Rance-Emeraude
  • Le développement des soins de suite et de réadaptation, avec un projet d'ouverture de 120 lits de SSR.
  • Le développement des capacités d'accueil en EHPAD. Le projet portera notamment un concept très innovant d'EHPAD, pour intégrer la prise en charge des personnes âgées dépendantes à la ville.

Le projet a fait l'objet d'une implication étroite des élus, formalisée par la signature d'une lettre de cadrage avec les acteurs de santé au mois de février dernier.

Sur la base des grands axes présentés, le projet du GHT Rance-Emeraude continuera d'être construit sur un principe de démocratie sanitaire, avec notamment la consultation large des professionnels de santé et des usagers.

« Le projet du GHT Rance Émeraude est le premier projet d'investissement à bénéficier de la méthode du Ségur de la santé. Nous avons ainsi testé une méthode plus soucieuse d'accompagner les projets et de répondre à toutes les problématiques de santé d'un territoire. Ce que je vois dans ce projet de Dinan et Saint-Malo me conforte dans ce choix : il y a ici tous les ingrédients que je souhaite voir dans les nouveaux projets - déconcentration, accompagnement des projets très en amont par un expert, projet d'aménagement du territoire de santé, implication des élus, démocratie sanitaire. Bravo aux acteurs de Cancale, Dinan et St Malo et de la Bretagne, ! »

Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé

Le Ségur de la santé en région Bretagne

  • 737 millions d'euros de reprise de dette pour les hôpitaux et les investissements dans les établissements de santé et les EHPAD
  • 78 000 personnels paramédicaux et administratifs qui ont bénéficié des revalorisations du Ségur
  • 4 500 médecins des établissements de santé publics qui ont vu leur rémunération augmenter
  • 6 900 étudiants en santé, étudiants paramédicaux et internes ont également vu leurs indemnités augmentées.

Contacts presse :

Cabinet d'Oliver Véran :
sec.presse.solidarites-sante@sante.gouv.fr

pdf CP - Ségur de la Santé : Olivier Véran annonce le soutien de l'Etat au projet (...) Téléchargement (514.5 ko)
Catégories: Actus Santé

Vaccination contre la Covid en France : au 20 avril 2021, près de 17 850 000 injections ont été réalisées

1. Données de vaccination du jour et cumulées

Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 12 999 655 personnes ont reçu au moins une injection (soit 19,4 % de la population totale et 24,8 % de la population majeure) et 4 845 217 personnes ont reçu deux injections (soit 7,2 % de la population totale et 9,2 % de la population majeure) [1]

<

Nombre d'injections, données provisoires au 20 avril 2021
2. Quels sont les publics prioritaires ?

• Les personnes âgées résidant en EHPAD ou en USLD ( 0,6 million de personnes) ;
• Les personnes âgées de 55 ans et plus ne résidant pas en EHPAD ou en USLD et les résidents âgés de 55 ans et plus hébergés en FTM – hors professionnels ci-dessous ( 21,0 millions de personnes) ;
• Les professionnels de santé et intervenants d'établissements de santé ou médico-sociaux ( 2,5 millions de personnes) ;
• Les pompiers et aides à domicile au service de personnes handicapées ou âgées ( 0,6 million de personnes) ;
• Les personnes âgées de 50 à 54 ans inclus qui présentent des comorbidités ( 1,0 million de personnes) ;
• Les personnes vulnérables à très haut risque de formes graves telles que mentionnées par le conseil d'orientation de la stratégie vaccinale ( 0,8 million de personnes) ;
• Les personnes handicapées vulnérables prises en charge dans les foyers d'accueil médicalisés et les maisons d'accueil spécialisées (< 0,1 million de personnes) ;
• Les femmes enceintes à partir du 2e trimestre ( 0,6 million de personnes).

Pour en savoir + : https://solidarites-sante.gouv.fr/grands-dossiers/vaccin-covid-19/publics-prioritaires-vaccin-covid-19

3. Comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner ?

Pour rappel, la prise de rendez-vous est possible :

• Via le site internet https://www.sante.fr/ ;
• Chez un pharmacien, un médecin de ville (médecin généraliste, médecin spécialiste, ou médecin du travail) ou une infirmière pour les publics éligibles au vaccin AstraZeneca ;
• Via les dispositifs locaux mis à disposition pour aider à la prise de rendez-vous ;
• En cas de difficulté, via le numéro vert national (0 800 009 110) qui permet d'être redirigé vers le standard téléphonique d'un centre ou d'obtenir un accompagnement à la prise de rendez-vous.

Afin d'accompagner spécifiquement les personnes de 75 ans et plus souhaitant être vaccinées et n'ayant pas encore pu prendre rendez-vous, différents dispositifs nationaux d'aller-vers sont désormais déployés :

• Une campagne d'appels sortants de l'Assurance maladie à destination des personnes de plus de 75 ans qui ne sont pas encore vaccinées ;
• Un numéro coupe-file dédié : depuis mercredi 31/03, ce numéro est indiqué dans un SMS envoyé par l'Assurance maladie aux personnes de 75 ans et plus non vaccinées.

Par ailleurs, pour faciliter la vaccination de certains professionnels considérés comme plus exposés au virus, des créneaux dédiés pour les plus de 55 ans ont été ouverts le week-end des 17-18 avril dans plusieurs centres du territoire national. Plus de 400 000 professionnels de plus de 55 ans peuvent aujourd'hui bénéficier de ce dispositif.

pdf Communiqué de presse - Vaccination contre la Covid-19 en France au 20 avril (...) Téléchargement (752.1 ko)
docx Communiqué de presse (version accessible) - Vaccination contre la Covid-19 (...) Téléchargement (49.5 ko)

[1] Données provisoires en attente de consolidation

Catégories: Actus Santé

Démence : un risque accru chez les petits dormeurs

INSERM - Salle de presse - mar, 20/04/2021 - 17:00
Un sommeil de six heures ou moins par nuit entre l’âge de 50 à 70 ans est associé à un risque accru de démence, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’Inserm et d’Université de Paris en collaboration avec University College London. Ces résultats ne permettent pas d’établir une relation de cause à effet, mais suggèrent l’existence d’un lien entre la durée du sommeil et le risque de démence.
Catégories: Actus Santé

5G : pas de risques nouveaux pour la santé au vu des données disponibles

Anses - santé environnement - mar, 20/04/2021 - 16:02

Les évolutions technologiques et la multiplication des usages numériques modifient l’exposition de la population aux champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences. Avec le déploiement de la 5G, de nouvelles bandes de fréquence sont (bande 3,5 GHz) ou seront prochainement exploitées (bande 26 GHz).

Catégories: Actus Santé

Les valeurs de référence

Anses - santé-travail - mar, 20/04/2021 - 15:41

Les substances chimiques auxquelles nous pouvons être exposés au quotidien ou utilisées dans le cadre d’activités professionnelles sont potentiellement néfastes pour la santé. L’Anses élabore différentes valeurs de référence utiles, d’une part, pour l’évaluation des risques sur la santé, et, d’autre part, aux pouvoirs publics en vue de fixer des concentrations réglementaires de substances chimiques qu’il convient de ne pas dépasser pour préserver notre santé.

Catégories: Actus Santé

Les valeurs de référence

Anses - santé environnement - mar, 20/04/2021 - 15:41

Les substances chimiques auxquelles nous pouvons être exposés au quotidien ou utilisées dans le cadre d’activités professionnelles sont potentiellement néfastes pour la santé. L’Anses élabore différentes valeurs de référence utiles, d’une part, pour l’évaluation des risques sur la santé, et, d’autre part, aux pouvoirs publics en vue de fixer des concentrations réglementaires de substances chimiques qu’il convient de ne pas dépasser pour préserver notre santé.

Catégories: Actus Santé

Décision n° 2021.0112/DC/SED du 15 avril 2021 du collège de la Haute Autorité de santé modifiant le règlement intérieur de la commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé

HAS - Bulletin officiel - mar, 20/04/2021 - 15:39

Le document ci-dessous est la décision du Collège de la Haute Autorité de Santé adoptant la publication accessible par le lien situé dans l'encadré "Voir aussi"

Catégories: Actus Santé

Décision n° 2021.0112/DC/SED du 15 avril 2021 du collège de la Haute Autorité de santé modifiant le règlement intérieur de la commission nationale d’évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé

HAS - Bulletin officiel - mar, 20/04/2021 - 15:39

Le document ci-dessous est la décision du Collège de la Haute Autorité de Santé adoptant la publication accessible par le lien situé dans l'encadré "Voir aussi"

Catégories: Actus Santé

ECDC organises first training modules in the framework of the EU Initiative on Health Security

ECDC organises the first of many capacity building activities to be provided to EU neighbouring countries as part of the new EU Initiative on Health Security.

Catégories: Actus Santé

un Responsable de l'unité donneurs du registre France Greffe de Moelle (H/F)

Agence de la Biomédecine - mar, 20/04/2021 - 13:48

A temps complet
Fonctionnaire détaché ou contractuel en CDI
Poste à pourvoir dès que possible

L'établissement

L'Agence de la biomédecine est un établissement public administratif de l'Etat placé sous la tutelle du ministère chargé de la santé. L'Agence encadre, supervise, accompagne et évalue les activités dans les domaines du prélèvement et de la greffe d'organes, de tissus et de cellules, ainsi que dans les domaines de la procréation, de l'embryologie et la génétique humaines, de la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires humaines. Elle remplit à la fois des missions d'encadrement et d'expertise et des missions opérationnelles, qui implique, pour certains de ses services, un fonctionnement 24/24 et 7j/7 (par exemple pour la répartition des greffons).

L'Agence accueille 253 collaborateurs qui travaillent essentiellement au siège situé à Saint-Denis (93) ; une cinquantaine d'agents exercent leurs fonctions dans les services territoriaux en région.

L'Agence de la biomédecine est dirigée par une directrice générale appuyée par deux directeurs généraux adjoints : un directeur général adjoint en charge de la politique médicale et scientifique et un directeur général adjoint chargé des ressources.

Environnement du poste

La direction Prélèvement et Greffe de CSH (DPG CSH) est l'une des 3 directions médicales et scientifiques de l'Agence de la biomédecine. Elle regroupe l'ensemble des activités liées au don, au prélèvement et à la greffe de cellules souches hématopoïétiques, avec comme objectif majeur de contribuer à développer et à faciliter l'accès à la greffe de cellules souches hématopoïétiques pour un nombre croissant de patients.

Elle compte 27 agents et est composée de 3 pôles :

· Le pôle registre France Greffe de Moelle : registre national assurant la gestion du fichier des donneurs non apparentés de moelle osseuse et de celui des unités de sang placentaire, la gestion des dossiers-patients dans le contexte de l'organisation des recherches, et des prélèvements/cessions de CSH non apparentés en vue d'allogreffe ;
· Le pôle stratégie Prélèvement et Greffe de CSH : centré sur la stratégie déployée autour du prélèvement, de l'allogreffe et de la thérapie cellulaire liés aux CSH, mais aussi en charge de la gestion des avis sur autorisations.
· Le pôle Evaluation-Biostatistique : qui regroupe les activités d'analyse statistique et d'évaluation à partir de 3 bases de données : Syrenad, EDMA et EBMT-Promise.

Missions principales

Le responsable de l'unité-donneurs du registre France Greffe de Moelle (FGM), au sein de la direction Prélèvement et Greffe de CSH, travaille sous l'autorité directe du chef de pôle du registre FGM. Il a pour mission de gérer toutes les thématiques liées aux donneurs non apparentés de CSH inscrits sur le registre national, plus particulièrement les aspects organisationnels, en interne et en externe, mais également les thématiques liées aux unités de sang placentaire. Il travaille en étroite collaboration avec le secrétariat donneur et le chargé de projets-donneurs. Il participe activement aux réunions internes et externes, qui sont en relation avec son domaine d'activité.

Les activités principales regroupent :

• Gestion de l'unité-donneurs / Secrétariat-donneurs :

  • Travailler en lien étroit avec la secrétaire-donneurs et le chargé de projet-donneurs, afin d'organiser et d'accompagner, en particulier :
    - La mise à jour régulière des documents de référence concernant le don de CSH ;
    - Le suivi post-don des donneurs de CSH ;
    - La gestion de la traçabilité des donneurs de CSH inscrits ;
    - Le suivi et l'encadrement des inscriptions en ligne ;
    - L'interface avec les donneurs et les centres donneurs, selon les besoins.
  • Répondre à toute question des personnels de l'unité relative aux aspects organisationnels ;
  • Contribuer à l'organisation de la mise à jour du document des contre-indications au don de CSH, incluant la planification de réunions de groupes d'experts médicaux autour de cette thématique ;
  • S'assurer de la conformité des centres donneurs et banques de sang placentaire avec les standards d'accréditation de la WMDA (participation au groupe de travail de révision du dossier d'audit annuel) ;

• Gestion de l'organisation de tous les aspects opérationnels du RFSP, en lien étroit avec :

  • Les banques de sang placentaires,
  • Leurs maternités afférentes ;

• Interface avec l'unité de coordination-patients du RFGM :

  • Travailler en étroite collaboration, en tant que de besoin sur le volet donneur, avec le médecin responsable de l'unité coordination-patients du RFGM,
  • S'appuyer sur le médecin référent de l'unité coordination-patients pour répondre à toute question médicale portant sur les donneurs ;

• Interface avec le pôle Stratégie Prélèvement Greffe de CSH :

  • Participer au groupe de travail Stratégie Greffe et Immunogénétique en ce qui concerne les aspects liés aux thématiques donneurs non apparentés, (présentations de l'activité d'inscription de nouveaux donneurs, données sur le suivi des donneurs, ou tout autre présentation d'intérêt pour le groupe) ;

• Interface avec le pôle évaluation-biostatistique :

  • Collaborer, autant que de besoin, avec le responsable du pôle, afin de pouvoir analyser, pour un meilleur pilotage de l'unité, les résultats de l'activité liée en particulier aux préinscriptions et inscriptions de donneurs de moelle osseuse ;

• Interface avec la direction de la DPG CSH :

  • Être à l'écoute des besoins et des attentes des interlocuteurs et correspondants externes et transmettre toute information utile à la direction,
  • Participer à la mise à jour de documents et de formulaires concernant les activités du registre et veiller à leur application, pour ce qui concerne la gestion des donneurs non apparentés, en accord avec la règlementation nationale et internationale en vigueur,
  • Contribuer et/ou participer, en tant que responsable de l'unité donneurs du RFGM et en tant que de besoin, à des réunions ou des conférences nationales et/ou internationales sur le don et la greffe de moelle osseuse,
  • Participer au groupe de travail du RNCD ‘'Réseau National des Centres Donneurs',
  • Contribuer au déploiement de projets pilotes en matière d'inscription et de gestion des donneurs de CSH ;

• Management de l'équipe de l'unité-donneurs :

  • Être à l'écoute des besoins et des demandes des collaborateurs de l'unité,
  • S'assurer de la bonne transmission et circulation de l'information au sein de l'équipe,
  • Encadrer le travail des collaborateurs,
  • Réaliser les entretiens annuels d'évaluation des membres de l'équipe.
Relations fonctionnelles

Le responsable de l'unité-donneurs du registre France Greffe de Moelle (FGM) est en relation étroite avec les directions suivantes :

  • La DSI : à travers le système d'information SYRENAD-donneurs, dédié au Registre, dans le cadre de la traçabilité des donneurs et du site dédié aux donneurs de moelle osseuse.
  • La DCOM : promotion du don de moelle osseuse auprès du public, campagnes de communication, développement du site dédié dondemoelleosseuse.fr
  • La DAF : participation à des réunions techniques, sur demande de la directrice de la DPGCSH
  • La DRH : en tant que manager, responsable d'unité.
Spécificités et contraintes du poste

Le poste nécessite des déplacements en Province, dans le contexte de suivi des recrutements actifs, voire en soutien dans l'organisation des centres donneurs, en particulier sur l'inscription en ligne.

Connaissances, compétences et aptitudes
  • Au moins 5 années d'expérience dans le domaine du don et/ou du prélèvement et/ou de la greffe de CSH ;
  • Sens de la relation humaine ;
  • Sens du reporting ;
  • Sens du management ;
  • Fonctionnement en équipe ;
  • Disponibilité ;
  • Maîtrise des outils bureautiques, informatiques, internet ;
  • La connaissance de l'anglais serait un plus. 
Modalités de candidature*

Pour postuler à cette offre, merci de faire parvenir CV et lettre de motivation sous la référence DRH/2021-DPGCSH-RFGM-RESPON-ODU à :

Agence de la biomédecine

Madame Orphélia DUMEZ

1, avenue du Stade de France

93212 SAINT DENIS LA PLAINE CEDEX

ou par mail : recrutement@biomedecine.fr

*Au cours du processus de recrutement, il vous sera demandé de remplir une déclaration d'intérêts.
La déclaration d'intérêts est une déclaration sur l'honneur des liens directs ou indirects avec toute entreprise ou organisme intervenant dans le champ des missions de l'Agence de la biomédecine.
Ce document reste confidentiel ; il sera conservé dans le dossier de candidature à la direction des ressources humaines.

Catégories: Actus Santé

Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

INSERM - Dossiers d'information - mar, 20/04/2021 - 12:28
La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) correspond à une dégradation d’une partie de la rétine (la macula), pouvant mener à la perte de la vision centrale. Cette maladie d’origine multifactorielle concerne les plus de 50 ans. Bien que très invalidante, la DMLA ne rend jamais totalement aveugle puisque la partie périphérique de la rétine reste intacte. Les chercheurs travaillent à l’amélioration de la prise en charge des différentes formes de DMLA. ...
superadmin mer 14 juin 2017 - 10:04
Catégories: Actus Santé

Hépatite C

HAS - Recommandations et guides - mar, 20/04/2021 - 12:06

Panorama des principales publications de la HAS sur l'hépatite C

Catégories: Actus Santé

Dépression

HAS - Recommandations et guides - mar, 20/04/2021 - 11:58

Panorama des principales publications de la HAS sur la dépression

Catégories: Actus Santé

Contraception

HAS - Recommandations et guides - mar, 20/04/2021 - 11:48

Panorama des principales publications de la HAS sur la contraception

Catégories: Actus Santé

Calendrier Campagne TdB ESMS 2021

ATIH - Actualités - mar, 20/04/2021 - 11:45

 

Le lancement de la campagne 2021 du TdB de la performance des ESMS est reporté au 1er septembre à la demande des acteurs du secteur, afin de tenir compte du contexte de crise sanitaire.

Le nouveau calendrier prévisionnel est consultable au lien suivant : TdB ESMS 2021 | Publication ATIH (sante.fr)

Catégories: Actus Santé

Point de situation au 19 avril 2021 Activité de prélèvement et de greffe d'organes durant la troisième vague épidémique de COVID-19 en France

Agence de la Biomédecine - mar, 20/04/2021 - 11:26
Lire le communiqué de presse complet : PRPA pour l'Agence de la biomédecine

Isabelle Closet : isabelle.closet@prpa.fr / 01 77 35 60 95

Agence de la biomédecine

Madeleine Claeys : presse@biomedecine.fr

Catégories: Actus Santé

Pages