Actus Santé

Le professeur Didier Samuel est nommé président-directeur général de l’Inserm

INSERM - Salle de presse - mer, 01/02/2023 - 18:45
Nommé ce jour en conseil des ministres par le président de la République sur proposition de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et du ministre de la Santé et de la Prévention, le professeur Didier Samuel devient président-directeur général de l’Inserm.
Catégories: Actus Santé

Technologies quantiques : 4ème appel à projets de l’ERA-NET QuantERA

ANR - mer, 01/02/2023 - 17:05
Cet appel à projets transnationaux, cofinancé par la commission européenne, est divisé en deux thématiques :
  1. Quantum Phenomena and Resources (QPR), 
  2. Applied Quantum Science (AQS).
Chaque thématique présente des spécificités dans les attentes vis-à-vis des projets, et celles-ci sont précisées dans le texte de l’appel. La liste des pays partenaires, ainsi que les documents modèles à utiliser pour le dépôt des projets, sont disponibles ici : https://quantera.eu/call-2023/ Les équipes intéressées sont invitées à prendre contact avec des partenaires potentiels et à utiliser l’outil de recherche de partenaires disponible sur la page de l’appel, et/ou publier une manifestation d’intérêt sur cet outil. Avant tout dépôt, les équipes intéressées sont également invitées à consulter les Modalités de participation pour les partenaires sollicitant une aide de l’ANR disponible plus bas sur cette page. Les partenaires des projets sélectionnés seront financés par leurs organismes nationaux de financement respectifs.
Catégories: Actus Santé

ComPaRe Endométriose : comment améliorer la prise en charge du point de vue des patientes

INSERM - Salle de presse - mer, 01/02/2023 - 16:11
ComPaRe, la Communauté de Patients pour la Recherche de l’AP-HP, a mené une étude de science citoyenne pour recueillir les idées des patientes souffrant d’endométriose en vue d’améliorer leur prise en charge.  Les 1000 participantes de l’étude ont répondu à la question suivante : « Si vous aviez une baguette magique, que changeriez-vous dans votre prise en charge ? ». 2487 idées ont été proposées et regroupées en 61 axes d’amélioration.
Catégories: Actus Santé

Décision n°2023.0030/DC/SCES du 26 janvier 2023 du collège de la Haute Autorité de santé portant nomination d’un membre de la commission de certification des établissements de santé

HAS - Bulletin officiel - mer, 01/02/2023 - 15:00

Décision n°2023.0030/DC/SCES du 26 janvier 2023 du collège de la Haute Autorité de santé portant nomination d’un membre de la commission de certification des établissements de santé

Catégories: Actus Santé

Décision n° 2023.0029/DC/SCES du 1er janvier 2023 de la Présidente de la Haute Autorité de santé portant nomination d’experts-visiteurs pour la certification des établissements de santé

HAS - Bulletin officiel - mer, 01/02/2023 - 14:46

Décision n° 2023.0029/DC/SCES du 1er janvier 2023 de la Présidente de la Haute Autorité de santé portant nomination d’experts-visiteurs pour la certification des établissements de santé

Catégories: Actus Santé

Décision n° 2023.0028/DC/SCES du 1er janvier 2023 de la Présidente de la Haute Autorité de santé portant nomination d’experts-visiteurs pour la certification des établissements de santé

HAS - Bulletin officiel - mer, 01/02/2023 - 14:45

Décision n° 2023.0028/DC/SCES du 1er janvier 2023 de la Présidente de la Haute Autorité de santé portant nomination d’experts-visiteurs pour la certification des établissements de santé

Catégories: Actus Santé

Décision n° 2022.0027/DC/SCES du 20 décembre 2022 de la Présidente de la Haute Autorité de santé portant nomination d’expert-visiteur pour la certification des établissements de santé (rectificatif)

HAS - Bulletin officiel - mer, 01/02/2023 - 14:41

Décision n° 2022.0027/DC/SCES du 20 décembre 2022 de la Présidente de la Haute Autorité de santé portant nomination d’expert-visiteur pour la certification des établissements de santé (rectificatif)

Catégories: Actus Santé

Passage de l'ordonnance portant extension et adaptation aux îles Wallis-et-Futuna, à la Nouvelle-Calédonie et à la Polynésie française des dispositions de la loi du 2 août 2021 relative à la bioéthique lors du Conseil des ministres du 1er février 2023

La ministre déléguée chargée de l'Organisation territoriale et des Professionnels de santé a présenté en Conseil des ministres le 1er février 2023 une ordonnance prise en application de l'article 40 de la loi du 2 août 2021 relative à la bioéthique qui a permis de nombreux progrès en matière d'assistance médicale à la procréation : son élargissement à de nouveaux publics (couples de femmes et femmes non mariées), l'ouverture d'un droit d'accès aux origines ou encore la possibilité d'autoconserver ses gamètes sans raison médicale.

La loi du 2 août 2021 comprend également d'autres dispositions portant notamment sur l'accès à la greffe, la recherche sur les embryons, et l'accueil et l'utilisation des corps ayant fait l'objet d'un don à des fins d'enseignement médical et de recherche.

L'ordonnance présentée étend et adapte aux îles Wallis-et-Futuna, à la Nouvelle-Calédonie et à la Polynésie française :

  • les dispositions de la loi de bioéthique précitée ;
  • mais aussi les dispositions de deux ordonnances ayant elles-mêmes adapté, en 2022, le droit national des suites de l'entrée en vigueur de deux règlements européens adoptés en 2017 dans le champ des dispositifs médicaux et des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro.

La présente ordonnance étend et adapte ces dispositions dans les territoires des îles Wallis-et-Futuna et, en tant qu'elles concernent les compétences de l'État, en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie.
En Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, les dispositions étendues (relatives à l'assistance médicale à la procréation, à la recherche, au diagnostic prénatal ou au don et à l'utilisation des éléments et produits du corps humain) sont moins nombreuses que pour les îles de Wallis-et-Futuna, dans le respect du partage de compétences entre l'État et ces collectivités, et sont par ailleurs adaptées pour tenir compte des spécificités de ces territoires, notamment celles liées à l'organisation des soins.
Les dispositions étendues pour les îles Wallis-et-Futuna sont plus nombreuses et comprennent en complément des dispositions relatives aux professions de santé.

Le Gouvernement fait ainsi le choix d'étendre largement les dispositions de ces trois textes, afin que tous les territoires d'Outre-Mer bénéficient des avancées qu'ils induisent, dans le respect des compétences respectives de l'État et de ces collectivités et en tenant compte du rôle des collectivités concernées et des spécificités liées à l'organisation des soins dans ces dernières.

Contacts presse

Service presse du ministère de l'Organisation territoriale et des Professions de santé
Tél : 01-40-56-85-17
Mél : sec.presse.cabotps@sante.gouv.fr

Catégories: Actus Santé

Avis du 29.01.23 relatif au rapport d'évaluation des expérimentations de l'autonomie en santé (art. 92 de la loi n° 2016-41 du 26.01.16 de modernisation de notre système de santé)

La Conférence nationale de santé (CNS) a été saisie, par une lettre de M. le Pr SALOMON, Directeur général de santé 1, pour donner un avis sur le projet de rapport du Gouvernement au Parlement concernant les expérimentations sur 5 ans de projets pilotes d'accompagnement à l'autonomie en santé, mis en œuvre dans le cadre de l'article 92 de la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé.

Cet avis a été élaboré au cours du mois de janvier et adopté le 29 janvier 2023 (vote électronique organisé du 26 au 29.01.23), en "procédure d'urgence" par la commission permanente de la CNS 2 :

- la CNS considère l'accompagnement à l'autonomie en santé comme une fonction essentielle de notre système de santé ;

- elle souligne l'importance de tirer collectivement les enseignements de cette expérimentation, comme s'y attache le rapport, afin de faciliter et étendre les dispositifs d'accompagnement à l'autonomie en santé ;

- dans l'immédiat, la CNS demande la pérennisation des expérimentations « probantes » ayant fait la preuve de leur efficacité et la pérennisation de leur financement sans attendre la phase d'extension ou de généralisation.

1 : en annexe de l'avis adopté

2 :
Le texte a été adopté par 13 voix « pour » sur 17 membres (composition de la CP), 2 suffrages exprimés également en faveur de l'adoption du texte, hors temps de vote impartis, n'ont pas pu être été retenus, et 2 membres n'ont pas participé au vote.

pour en savoir plus, lire :

pdf l'avis du 29.01.23 relatif au rapport d'évaluation des expérimentations de (...) Téléchargement du pdf (1001.7 ko)
Catégories: Actus Santé

Décision n°2023.0009/DP/SFAL du 2 janvier 2023 de la présidente de la Haute Autorité de santé portant délégation de signature (service finances achats logistique)

HAS - Bulletin officiel - mer, 01/02/2023 - 09:01

Décision n°2023.0009/DP/SFAL du 2 janvier 2023 de la présidente de la Haute Autorité de santé portant délégation de signature au SFAL

Catégories: Actus Santé

Ouverture du nouvel hôpital d'Ajaccio

TecHopital - mer, 01/02/2023 - 08:14
Catégories: Actus Santé

Higher alpha diversity and Lactobacillus blooms are associated with better engraftment after Fecal Microbiota Transplant in Inflammatory Bowel Disease

Background: Fecal Microbiota Transplant (FMT) has proven effective in treating recurrent Clostridioides difficile infection (rCDI) and has shown some success in treating inflammatory bowel diseases (IBD). There is emerging evidence that host engraftment of donor taxa is a tenet of successful FMT. However, there is little known regarding predictors of engraftment. We undertook a double-blind, randomized, placebo-controlled pilot study to characterize the response to FMT in children and young adults with mild to moderate active Crohn's disease (CD) and ulcerative colitis (UC). Results: Subjects with CD or UC were randomized to receive antibiotics and weekly FMT or placebo in addition to baseline medications. The treatment arm received seven days of antibiotics followed by FMT enema and then capsules weekly for seven weeks. We enrolled four subjects with CD and 11 with UC, ages 14-29 years. Due to weekly stool sampling, we were able to create a time series of alpha diversity, beta diversity and engraftment as they related to clinical response. Subjects exhibited a wide range of microbial diversity and donor engraftment as FMT progressed. Specifically, engraftment ranged from 26% to 90% at week 2 and 3% to 92% at two months. Consistent with the current literature, increases over time of both alpha diversity (p< 0.05) and donor engraftment (p< 0.05) correlated with improved clinical response. Additionally, our weekly time series enabled an investigation into the clinical and microbial correlates of engraftment at various time points. We discovered that the post-antibiotic but pre-FMT time point, often overlooked in FMT trials, was rich in microbial correlates of eventual engraftment. Greater residual alpha diversity after antibiotic treatment was positively correlated with engraftment and subsequent clinical response. Interestingly, a transient rise in the relative abundance of Lactobacillus was also positively correlated with engraftment, a finding that we recapitulated with our analysis of another FMT trial with publicly available weekly sequencing data. Conclusions: We found that higher residual alpha diversity and Lactobacillus blooms after antibiotic treatment correlated with improved engraftment and clinical response to FMT. Future studies should closely examine the host microbial communities pre-FMT and the impact of antibiotic preconditioning on engraftment and response.
Catégories: Actus Santé

Effect of Pathway-specific Polygenic Risk Scores for Alzheimer's Disease (AD) on Rate of Change in Cognitive Function and AD-related Biomarkers among Asymptomatic Individuals

Abstract Background: Genetic scores for late-onset Alzheimer's disease (LOAD) have been associated with preclinical cognitive decline and biomarker variations. Compared with an overall polygenic risk score (PRS), a pathway-specific PRS (p-PRS) may be more appropriate in predicting a specific biomarker or cognitive component underlying LOAD pathology earlier in the lifespan. Objective: In this study, we leveraged 10 years of longitudinal data from initially cognitively unimpaired individuals in the Wisconsin Registry for Alzheimer's Prevention and explored changing patterns in cognition and biomarkers at various age points along six biological pathways. Methods: PRS and p-PRSs with and without apolipoprotein E (APOE) were constructed separately based on the significant SNPs associated with LOAD in a recent genome-wide association study meta-analysis and compared to APOE alone. We used a linear mixed-effects model to assess the association between PRS/p-PRSs and global/domain-specific cognitive trajectories among 1,175 individuals. We also applied the model to the outcomes of cerebrospinal fluid biomarkers for beta-amyloid 42 (A{beta}42), A{beta}42/40 ratio, total tau, and phosphorylated tau in a subset. Replication analyses were performed in an independent sample. Results: We found p-PRSs and the overall PRS can predict preclinical changes in cognition and biomarkers. The effects of p-PRSs/PRS on rate of change in cognition, beta-amyloid, and tau outcomes are dependent on age and appear earlier in the lifespan when APOE is included in these risk scores compared to when APOE is excluded. Conclusion: In addition to APOE, the p-PRSs can predict age-dependent changes in beta-amyloid, tau, and cognition. Once validated, they could be used to identify individuals with an elevated genetic risk of accumulating beta-amyloid and tau, long before the onset of clinical symptoms.
Catégories: Actus Santé

A patient-centered comparative effectiveness research study of culturally appropriate options for diabetes self-management

This project compared the effectiveness of two evidence-based models of culturally competent diabetes health promotion: The Diabetes Self-Management Support Empowerment Model (DSMS), and The Chronic Care Model (CCM). Our primary outcome was improvement in patient capacity for diabetes self-management as measured by the Diabetes Knowledge Questionnaire (DKQ) and the Patient Activation Measure (PAM). Our secondary outcome was patient success at diabetes self-management as measured by improvement in A1c, depression sores using the PHQ-9, and Body Mass Index (BMI). We also gathered data on the cultural competence of the program using the Consumer Assessment of Healthcare Providers and Systems Cultural Competence Set (CAHPS-CC). We compared patient outcomes in two existing sites in Albuquerque, New Mexico that serve a large population of Latino diabetes patients from low-income households. Participants were enrolled as dyads--a patient participant (n=226) and a social support participant (n=226). Outcomes over time and by program were analyzed using longitudinal linear mixed modeling, adjusted for patient participant demographic characteristics and other potential confounding covariates. Secondary outcomes were also adjusted for potential confounders. Interactions with both time and program helped to assess outcomes. This study did not find a difference between the two sites with respect to the primary outcome measures and only one of the three secondary outcomes showed differential results. The main difference between programs was that depression decreased more for CCM than for DSMS. An exploratory, subgroup analysis revealed that at CCM, patient participants with a very high A1c (>10) demonstrated a clinically meaningful decrease. However, given the higher cultural competence rating for the CCM, statistically significant improvement in depression, and the importance of social support to the patients, results suggest that a culturally and contextually situated diabetes self-management and education program design may deliver benefit for patients, especially for patients with higher A1c levels.
Catégories: Actus Santé

Road networks to explore COVID-19 infection

COVID-19 pandemic triggered an unprecedented level of restrictive measures globally. Most countries resorted to lockdowns at some point to buy the much-needed time for flattening the curve and scaling up vaccination and treatment capacity. Although lockdowns, social distancing and business closures generally slowed down the case growth, there is a growing concern about the social, economic and psychological impact of these restrictions, especially on the disadvantaged and poorer part of society. While we are all in this together, these segments are often taking the heavier toll of the pandemic and facing harsher restrictions or getting blamed for community transmission. This study tries to explore this perspective using quantitative analysis and network theory. The research is set in the context of the latest delta and omicron outbreaks in the Greater Sydney area, Australia, during late 2021. We first try to model how the local road networks between the neighbouring suburbs (i.e., neighbourhood measure) and current infection count affect the case growth and how they differ between delta and omicron variants. We use a geographic information system, population and infection data to measure road connections, mobility and transmission probability across the suburbs. We then looked at three socio-demographic variables: age, education and income and explored how they moderate independent and dependent variables (infection rates and neighbourhood measures). The result shows strong model performance to predict infection rate based on neighbourhood road connection. However, apart from age in the delta variant context, the other two variables (income and education level) do not seem to moderate the relation between infection rate and neighbourhood measure. The results indicate that suburbs with a more socio-economically disadvantaged population do not necessarily contribute to more community transmission. The study findings could be potentially helpful for stakeholders in tailoring any health decision for future pandemics.
Catégories: Actus Santé

Pages